Je suis écolo, j’ai tout dématérialisé !

Papier Vs Internet

Le développement durable fait du chemin mais malheureusement, les actions qui en découlent ne sont pas toujours comprises. Eh oui, dématérialiser une partie de ses outils papier pour privilégier l’internet c’est bien mais l’internet aussi à ses contraintes et est générateur de gaz à effet de serre. Remettons les pendules à l’heure question Papier Versus internet.

L’internet auquel contribue l’e-mailing génère 2% des émissions de gaz à effet de serre et que la consommation électrique des systèmes d’information des entreprises doublera d’ici 2020. La moyenne d’émission de CO2 d’un seul spam est estimée à 0,3 gramme…

Dans un  »Manifeste en faveur du papier et de l’imprimé », les 17 membres fondateurs de la fondation Culture Papier présidée par l’écrivain Laurent de Gaulle, ancien du CHEDD,  affirment que la production de papier, n’est pas,  »en France, synonyme de destruction de forêts » et indiquent que l’industrie papetière  »joue au contraire un rôle actif dans la bonne gestion des ressources forestières ».

En effet, les fibres vierges utilisées dans la pâte à papier proviendraient pour :

  • 70 % des bois de coupes d’éclaircie nécessaires à la croissance de la forêt,
  • les 30% restants, il s’agirait de déchets des activités de scierie.

En 20 ans, les investissements de l’industrie papetière dans des procédés industriels innovants auraient notamment généré :

  • une diminution de 80% des rejets dans l’eau,
  • une réduction de plus de 30% des consommations d’énergie,
  • et une diminution de 50 % des émissions de CO2 par tonne produite. (Chiffres Ademe 2006 cités par Culture Papier )

Culture Papier a officiellement été lancée le 6 janvier en partenariat notamment avec des organisations professionnelles de la filière, le groupe La Poste et Mediapost, et avec le soutien d’annonceurs, écrivains, journalistes de la presse écrite, artistes et parlementaires. Des écologistes se sont également associés à l’initiative à titre personnel à l’instar de Serge Orru, directeur général du WWF France et d’Allain Bougrain-Dubourg de la LPO.

L’association présidée par le photographe Laurent de Gaulle, qui entend devenir une fondation reconnue d’utilité publique, vise à  »sensibiliser l’opinion publique sur le rôle économique, social et culturel du papier et de l’imprimé, et en promouvoir le développement responsable ».

Autre objectif : face au numérique, revaloriser le support papier auprès des jeunes  »notamment très fortement impliqués dans une culture et une information dématérialisées », estime l’association qui rappelle que  »le papier, sous toutes ses formes représente un support essentiel de transmission de la culture, de l’information, de l’apprentissage et de la conservation du patrimoine ».

La filière doit encore être optimisée même si elle a fait beaucoup de progrès notamment sur les déchets. Cette initiative permettra de redorer l’image du papier comme le souhaite Culture papier mais aussi, je l’espère, de poser des questions de fond. Doit-on choisir entre le papier recyclé et le papier de forêt gérée ? Et surtout y-a-t-il assez de papiers de forêt gérée pour les impressions françaises ?

Pour en savoir plus  sur le lancement de Culture Papier, voici l’article intégral d’Actu-environnement sur le sujet où j’ai emprunté quelques paragraphes en l’absence de communiqué de presse 😉.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s