5 jours que nous vivons déjà à crédit !

Décorticage de l’Overshoot Day

Depuis le samedi 21 août 2010, nous vivons à crédit. A crédit écologique.  Il nous aura donc fallu moins de neuf mois pour consommer ce que la Terre nous fournit pour un an, de la séquestration du CO2 à la fourniture de matières premières, en passant par les denrées alimentaires. Jusque la fin de l’année, nous puiserons dans les réserves de la Terre.

logo overshoot day, le jour du dépassement

Qui l’a constaté ?

Chaque année, les membres du réseau international Global Footprint Network (GFN), organisation collaborant avec le WWF, calcule les niveaux de consommation humaine et à ses rejets – déchets mais aussi émissions polluantes comme le CO2, puis les compare avec ce que la Terre met à notre disposition pour nos besoins (la biocapacité) en prenant en compte la capacité des milieux à régénérer les matières premières. L’Overshoot Day, c’est le jour du « dépassement », le jour où nous avons consommé toutes les ressources que la Terre a mis à notre disposition pour l’année. « Cela fait une trentaine d’années que nous consommons plus que la terre ne peut nous donner », rappelle Mathis Wackernagel, président du GFN et co-inventeur de la méthode d’empreinte écologique.

Quelle évolution pour l’empreinte écologique ?

A ce jour, l’empreinte écologique moyenne par personne dans le monde est de 2,7 hectares globaux. Or la biocapacité n’est que de 2,1 hectares, ce qui explique que nous vivions à crédit sur les ressources naturelles. Aujourd’hui, les nouvelles données montrent que l’empreinte écologique représente 50% de ressources en plus que la biocapacité, ce qui signifie que la Terre met donc un an et demi à produire ce que l’humanité consomme en un an. 

Overshoot Day

C’est la même date tous les ans ?

L’Overshoot Day évolue chaque année. L’an passé, le jour du « dépassement » est tombé le 25 septembre, alors que le premier Overshoot Day de l’histoire a eu lieu le 31 décembre 1986.

Comment on se situe en France ?

Selon les écologistes, il faudrait les ressources naturelles de 5 planètes si chaque homme et femme de cette planète vivait comme les Américains. Il en faudrait 3 si chacun vivait comme un Français…

Et alors ?

Si rien ne change, les projections suggèrent qu’à la moitié du siècle, la demande humaine sera le double de ce que la planète peut produire en termes de ressources. L’épuisement des ressources écologiques et l’effondrement à grande échelle d’écosystèmes deviendront de plus en plus probables. « De nombreuses solutions sont disponibles et permettent de s’attaquer au problème : nouvelles technologies, aménagement urbain, éco-constructions, réforme fiscale écologique, régimes faibles en viande, calcul du cycle de vie des produits… », déclarait Mathis Wackernagel. »

Qu’attendons-nous ?

2 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s