Qu’est devenue la marque employeur ?

 Ou comment oublier les principes de base de la communication !

En ces temps encore difficiles, les entreprises cherchent à optimiser leur budget de communication. Et dans ce contexte, j’ai du mal à m’expliquer pourquoi certaines entreprises oublient que les dirigeants (et leurs collaborateurs) sont le premier vecteur de communication de l’entreprise.

attirer et fidéliser les talents grâce à la marque employeur

L’exemple d’une marque employeur malmenée

Un proche de mon entourage recherche du travail. Pas tout à fait dans la même lignée de ces 15 ans de consulting et après avoir fait un break professionnel pour mieux définir son projet d’avenir. Il a été contacté dernièrement via Viadeo par un cabinet de conseil qui a décidé de monter une practice dans le secteur qui l’intéresse. Idéal me direz-vous ! Et bien, non… Car les RHs du cabinet ont plus que malmené leur marque employeur.

  • Une première erreur : En lançant le nom de l’entreprise sur Google, cet ami a très vite trouvé la présence de nombreux commentaires des collaborateurs du cabinet de conseil sur les réseaux sociaux informant d’un turn-over important et des salaires au-dessus de la moyenne (seul argument pour attirer et retenir les consultants ?!) sans aucun prise de parole de l’entreprise.
  • Deuxième erreur : via au contact Viadeo, ce proche a naturellement été contacté par téléphone pour vérifier si son parcours correspondait à un événtuel poste. Suite à ce point tél, un RDV physique est prévu. La RH est bien là pendant le RDV mais avec le DRH qui ne « l’a pas autorisé » à parler. Lui seul a posé des questions, coupé la parole et s’est fait une idée sur le parcours. En plus, il s’est arrêté au parcours réalisé par ce proche en 2005 occultant la dernière entreprise. Le RDV s’est terminé avec un monologue du DRH informant sur la suite du parcours : débrief dans une semaine, puis si c’est positif étude de cas, puis re-entretien avec les RH. Il n’est pas prévu de rencontre avec les opérationnels. Mon ami est reparti perplexe de cet entretien. Par l’attitude du DRH -Est-ce la norme dans cette entreprise ?- et par le poste auquel il pourrait prétendre car il ne lui toujours pas été présenté…
  • Troisième erreur : le réseau. Car naturellement, Viadeo sert aussi à trouver des personnes connues dans une entreprise et si on cherche un peu, on trouve toujours quelqu’un  😉 Là, il s’agissait d’un autre membre des RH qui souhaitait partir de l’entreprise après s’être un peu énervé avec son manager sur la politique RH de l’entreprise… Lors d’un déjeuner amical, mon ami a appris que le directeur général était tyrannique, qu’il ne comprenait pas pourquoi il était boudé par les grandes écoles alors qu’il payait très correctement…

Conclusion: cet ami n’ira pas dans ce cabinet ! Et n’hésitera pas à communiquer sur son expérience désastreuse…  

Attirer et fidéliser les talents…

La marque employeur a été très à la mode il y a une dizaine d’année. Je démarrai alors chez MediaSystem, l’une des filiales RH de Publicis. Nous expliquions aux DRH l’importance de ce concept novateur  :  attirer et fidéliser les talents en entreprise en communiquant sur les valeurs et la spécificité de l’entreprise.

Et en 2010, ce n’est pas parce qu’il y a peu d’entreprises qui recrutent qu’il faut la négliger. Alors il me paraît primordial que :

  • les entreprises mettent en place une politique sincère et équitable dont les collaborateurs (à tous les niveaux) pourront être les ambassadeurs car la marque employeur ne doit pas être qu’une image, un positionnement d’agence : les arguments doivent être fondés et s’inscrirent dans la durée !,
  • elles définissent un plan de communication pour coordonner leur prise de parole sur le sujet,
  • elles animent et suivent leur e-réputation même dans le domaine des RH.

Et vous, dans quel type d’entreprise aimeriez-vous travailler ? Que doit-elle véhiculer ?

Pour aller plus loin sur la marque employeur

4 Comments »

  1. Tu as travaillé avec Didier Pitelet ? Décidément, le monde est petit…
    A la sortie de ma formation (Master Spécialisé en Intelligence Economique à l’EISTI), j’ai effectué mon stage chez E-walking (Dreamgroup), dirigé par Didier Pitelet.

    Concernant la Marque Employeur (c), il est vrai que de nombreuses entreprises, si elles s’attachent à leur e-réputation « Produit », prêtent peu d’attention à la partie RH. Pourtant, les deux sont interdépendantes (et également liées à la réputation RSE).

    Je devrais publier sur mon blog une étude, sur laquelle je mets la dernière main, concernant la e-réputation d’Oracle France.

    Et pour ceux que l’e-réputation intéresse : Barcamp e-réputation le 18 septembre 2010 à partir de 13h00 à La Cartonnerie : 159 rue Saint Maur et 12 rue Deguerry 75011 PARIS.

    J'aime

  2. Et non, je n’ai pas travaillé avec Didier Pitelet. J’étais dans la filiale fraternelle mais concurrente : MediaSystem. A l’époque, il y avait toujours 2 agences sur le même secteur dans les grands groupes. Quand une filiale avait Renault, l’autre pouvait avoir Peugeot 😉 Mais nous suivions naturellement pas à pas de tous nos concurrents pour mieux se réapproprier les concepts.

    Je mets le barcamp dans l’agenda. N’hésite pas à prevenir si tu participes à d’autres événements dans les prochains mois.

    J'aime

  3. J’étais aujourd’hui au Brcamp e-réputation. Ambiance très sympathique, mais surtout, un sujet intéressant abordé : e-réputation et RSE. En quoi la communication RSE des entreprises influe t-elle sur leur e-réputation ?

    J’ai, à cette occasion, témoigné sur les audits de réputation RSE réalisé au cours de mon parcours professionnel. J’ai souligné qu’une communication RSE reposant sur des éléments factuels permet aux entreprises de fidéliser leurs clients, d’attirer à eux des candidats mais aussi de s’afficher aux yeux de la société civile comme des entreprises assumant leurs responsabilités.

    Le débat a, par ailleurs, beaucoup tourné autour de l’aspect environnemental, qui semble prendre aux yeux des observateurs une importance croissante. Pour autant, les deux autres dimensions (économique et sociale) ne doivent pas être négligées.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s