Ma biblio idéale spéciale communication responsable

 La V2 enfin disponible ! 😉

J’ai passé une partie du mois d’octobre à bouquiner des livres pros, ce qui m’a donné envie de vous proposer quelques pistes de livres que vous connaissez peut-être ou non… A l’occasion de la sortie de la 2e édition de la Communication responsable d’Alice Audouin et de la prochaine sortie du livre de Thierry Libaert, je démarre cette nouvelle rubrique par petit tour d’horizon des livres sur la communication responsable et la communication environnementale…

Communication responsable

Le premier lu a, bien sûr, été celui d’Elisabeth Laville : L’entreprise verte. Ses 50 pages sur la communication (sur les 400 du livre) ont été une révélation et m’ont amené à créer VedaCom. A travers des exemples célèbres (Benetton, Mexx…), Elisabeth Laville nous montre en quoi ces campagnes peuvent prendre en compte la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises. L’ouvrage propose des axes de com pour ces thématiques : promettre que l’on va s’améliorer, dialoguer, rendre des comptes…  et montre comment une communication peut être une action positive en termes de responsabilité sociale ou environnementale. Le seul regret : parler essentiellement de la pub au détriment des autres médias de la com.

L’auteur (bio Amazon):

Elisabeth Laville est considérée comme l’initiatrice du développement durable en France. Fondatrice d’Utopies,  » l’agence pionnière dans le conseil en développement durable  » (Enjeux-Les Echos), elle conseille les entreprises les plus en pointe dans le domaine, comme Lafarge et Danone. 

Le sous-titre délimite parfaitement le territoire de la thématique. La communication responsable ne traite pas de la communication sur le développement durable mais de la communication intégrant les enjeux du développement durable.  L’ouvrage permet donc de concevoir et de mettre en oeuvre des actions de com en tenant compte des impacts sociaux et environnementaux, des nouvelles attentes des annonceurs, du piège du  » greenwashing  » et surtout des processus à mettre en œuvre au cœur des métiers tant chez l’annonceur que dans les agences de communication… ce qui est intéressant également, c’est que ce livre a les yeux bien ouverts sur les pratiques actuelles des agences.

Les auteurs (bio d’Amazon) :

Alice Audouin est responsable du développement durable d’Havas Media France. Ancienne directrice marketing et communication de Novethic dont elle a participé à la création, elle est co-fondatrice du Collectif AdWiser, du Collège des directeurs du développement durable engagés, auteur du roman Ecolocash (Anabet, 2007) et animatrice du blog Alice in Warmingland. Anne Courtois est ingénieur agronome de formation. Elle a occupé différentes fonctions marketing, études et communication avant de suivre le cursus du Collège des Hautes Études environnementales et du Développement durable. Elle est aujourd’hui Directrice développement durable chez Havas France. Agnès Rambaud-Paquin est co-fondatrice du Collectif AdWiser et directrice associée du cabinet Des Enjeux Et Des Hommes, spécialisé en formation et conseil pour intégrer le développement durable aux pratiques et comportements.

Le + du livre de l’ADEME, indéniablement son coté pratique. Proposant de nombreux conseils, astuces et outils, le Guide de l’éco-communication est un excellent ouvrage pour l’éco-conception des outils de communication (essentiellement print et événementiel) car il permet de se poser les questions  à se poser avant, pendant et à l’issue de toute démarche. La partie sur le discours est un peu moins approfondie de mon point de vue. Malgré cela, c’est le livre à garder à portée de main pour initier des actions de communication responsable ! J’apprécie tout particulièrement la partie  sur « Comment inscrire cette démarche dans la durée, puis la valoriser ? ».  

Les auteurs (bio Amazon)

L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) est un établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Elle participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable. L’agence met ses capacités d’expertise et de conseil à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public et les aide à financer des projets dans cinq domaines : gestion des déchets, préservation des sols, efficacité énergétique et énergies renouvelables, qualité de l’air et lutte contre le bruit.

Communication environnementale

 

Un livre qui promet dont Thierry Libaert m’a parlé lors de notre rencontre et que je recevrai cette semaine. Le pitch : Le développement durable a été créé par la communication des entreprises pour réenchanter l’économie et fournir un thème consensuel sur nos modes de développement. À partir de nombreux travaux scientifiques internationaux, l’auteur démontre que la communication sur le développement durable, loin de relégitimer la place de l’entreprise, engendre des effets pervers qui vont bien au-delà des simples attaques en greenwashing.  J’aime beaucoup les analyses de Thierry Libaert (même avant qu’il m’invite à son séminaire sur la communication verte à Bruxelles le 18 et le 19 novembre ;-)), donc je me suis précipitée pour commander Communication en environnement, le pacte impossible. Thierry Libaert a aussi écrit un livre sur La communication verte, je l’aurai lu volontiers mais il est épuisé !

L’auteur :

Après une carrière en communication en agence puis en entreprise (notamment à la com d’EDF), Thierry Libaert est professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Louvain. Il est également intervenant à l’UJJEF où j’ai eu le plaisir de le rencontrer.

Le livre de Bruno Cohen-Bacrie n’est pas le plus connu mais bien foutu. Son intérêt réside dans le fait de traiter des entreprises comme des collectivités locales, de poser la question de la stratégie de com pour la communication sur le développement durable et surtout de s’attarder sur la manière dont le message est diffusé qui contribue ou non à son efficacité.  Cet ouvrage Communiquer efficacement sur le développement durable propose des interviews d’acteurs de la com responsable assez pertinents et se termine par un lexique de citations durables, ce qui peut toujours être utile…

L’auteur (bio Amazon)

Bruno Cohen-Bacrie est reponsable de la communication de la ville d’Échirolles. Membre de l’association Communication publique, il enseigne à
l’Institut de la Communication et des
Médias – Université Stendhal à Grenoble. Coordinateur du Mémento de la communication publique chez Weka, il est l’auteur de quatre
ouvrages chez Weka : les Nouveaux Modes de la communication locale, Territoires en promotion, la Communication publique à l’épreuve de la proximité et coauteur de la Presse municipale ; État des lieux et méthodologie.

Et vous, quels sont vos livres de référence sur la communication responsable et environnementale ?

2 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s