Que change le Grenelle II pour la communication environnementale ?

 Les prochains enjeux de la communication verte

Zoom sur la communication environnementale des entreprisesLundi dernier avait lieu la conférence sur “La communication dans la loi Grenelle II” dans les salons du Sénat organisée par Bertrand Desmier de Sequovia Conseil et Christian Huglo de Huglo Lepage Associés Conseil. Bilan des gaz à effets de serre, loi NRE étendue, affichage environnemental… 3 axes se sont dégagées pour la communication verte.

L’impact du Grenelle II sur la communication environnementale

  • Le Bilan des gaz à effet de serre (et non le Bilan carbone® comme l’a souligné Bertrand Desmier) pour les entreprises résidantes dans l’hexagone de plus de 500 personnes. le bilan devra être réactualisé tous les 3 ans, être réalisé pour la première fois au plus tard le 31/12/12 et être publié sur le site internet de l’entreprise ou dans un journal local. Ce document devra également être tenu à disposition des préfets qui pourront ainsi collecter et connaître l’impact environnemental des entreprises de leur région.

En matière de communication : Quand on connaît le Bilan Carbone et son coté représentation peu glamour (voire indigeste) pour des lecteurs non-initiés, cela va nécessiter une réelle réflexion des acteurs du DD et de la com pour que les Bilan Carbone ne soient pas cachés quelque part sur les sites mais exploitables et accessibles pour les différents lectorats.

     

  • La loi NRE étendue aux entreprises de plus de 500 salariés. Il manque encore des précisions pour définir si une notion de CA sera également pris en compte ou non. Ce rapport RSE fera l’objet d’une vérification par un tiers indépendant notamment sur la présence et la pertinence des infos minimales.

En matière de communication : cette nouvelle obligation sera-t-elle la fin des discours linéaires comme on peut le constater actuellement ? Comment renouveler les discours et mieux les adapter à chaque entreprise ?

  • Le nouvel étiquettage environnemental destiné à renforcer l’obligation d’informer sur les produits et de sensibiliser l’acquéreur sur le prix carbone des biens de consommation courante. Si il n’est plus question qu’il soit généralisé notamment à cause de la prolifération des étiquettages qui n’auraient pas tous eu la même valeur juridique, l’expérimentation débutera en juillet 2011. Il reste de nombreux points en suspens comme le contenu de cet affichage environnemental, le coût de cette mise en place pour les entreprises, la question des produits importés et celle des sanctions pour les entreprises récalcitrantes. Pour plus d’infos sur l’expérimentation, je vous invite à lire l’article de Katia de Marketing durable. 

En matière de communication : quels outils seront à privilégier pour communiquer en interne et en externe sur l’affichage environnemental ? Mettre à disposition des consommateurs cet affichage sans guide, sans conseil risque de noyer le consommateur sous une nouvelle avalanche d’informations qui peut le détourner des produits.

Lors de la conclusion de cette conférence, les intervenants ont attiré notre attention sur le fait qu’au-delà de l’obligation pour les entreprises, le Grenelle II instaurait un nouveau droit à la consommation et une réflexion par région sur leur contribution à l’effort national pour diminuer l’impact environnemental des entreprises.

Une très belle soirée instructive comme je les aime…

1 Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s