Consultante éditoriale RSE senior… attention les agences se mettent à recruter !

annonce consultante editoriale RSELa communication RSE attire de plus en plus d’agence !

Scoop-it a beaucoup d’intérêt pour la veille, l’outil fait remonter des articles sur la thématique choisie… et parfois des annonces d’emploi dont une avec un titre proche de mes compétences : consultante éditoriale RSE senior.

Intriguée par le titre -c’est la première fois que je vois ce type de titre- puis par l’agence qui diffusait l’annonce – pas spécialement connue comme très engagée-, j’ai eu envie d’envoyer un CV pour voir ce qui se cachait derrière cette annonce…

Et je n’ai pas été déçue. Non, vraiment pas. Un véritable festival !

Reçue par un charmant jeune homme au siège de leur agence parisienne, un dialogue s’engage:

Bonjour, Solange, je me présente Gabriel X, j’ai intégré l’agence depuis 1 mois et c’est moi qui suis chargé de mener l’entretien.

1ere constatation, la direction de l’agence compte tellement sur ce recrutement qu’elle a choisi d’envoyer un collaborateur nouvellement arrivé. J’ai même eu un doute sur le fait que Gabriel soit un stagiaire.

L’objectif de cet entretien est de constituer un tableau de prestataires à qui nous pourrons confier des dossiers.

Tiens, on ne parle plus d’embauche…

Vous intervenez bien dans la conception de projets éditoriaux RSE.

Oui, bien sûr, je présente mes dernières réalisations de la conception de la stratégie éditoriale à la réalisation des outils. Je parle de ma satisfaction de communiquer sur des démarches d’entreprises engagées.

Gabriel note une info sur son cahier. Discrètement, j’aperçois « Attention, ne communique que sur des démarches existantes ».

Je n’insiste pas sur ce sujet qui me paraît évident. Je précise mon implication dans la commission Afnor ISO26000 pour la communication.

Je ne connais pas cette norme.

Je digère difficilement qu’une agence qui souhaite se positionner sur le terrain de la RSE ne connaisse pas l’ISO26000.

Plus précisément, nous recherchons des consultants capables de nous faire gagner des compet RSE. Vous fonctionnez comment dans ce cas-là ?

Je réponds franchement que je suis peu souvent dans cette situation, en général, l’agence gagne une compet et après elle peut le sous-traiter si elle est en sous effectif.

Non, nous, on a des chefs de projet pour suivre les projets, il nous manque des compétences pour gagner des compet.

Donc on reprend, cette agence a des compétences pour mener à bien des projets sur des thématiques RSE, donc comprend les problématiques de ce type de communication, mais ne sait pas les gagner, donc n’a pas d’idée à proposer pour ces sujets. Intéressant, non… Je creuse et indique : « en général, pourtant, quand un free participe à une compet (et non gère la compet seul), il assure le suivi, souvent en binôme en effet avec un chef de projet dans l’agence pour le former sur le sujet. » Réponse très ferme de mon interlocuteur.

Non, cela n’arrivera pas. Vous devrez vous arrêter au gain de la compet. De toute façon, le suivi c’est un autre service. Vous demandez combien pour cela ?

Heu, comment vous dire, je ne fonctionne pas vraiment comme cela justement.

Dernier point. Vous faites les reco pour les rapports annuels ?

Rapport annuel ? Mais l’entretien portait sur les problématiques RSE…

En me raccompagnant, Gabriel m’a fait part de sa surprise, je suis la seule consultante éditoriale RSE à avoir contacté l’agence…

Mon ego en a pris un coup. Ce Gabriel ne savait pas qu’en effet il y a très peu de consultante com RSE avec de « fortes » capacités éditoriales…

Bonne nouvelle : De ce fait, personne ne fera gagner des compet à cette agence 😉

18 Comments »

    • @Céline Drôle, oui, sur le moment mais en rentrant chez moi, je riais moins. Moi, qui défends l’idée qu’il faut être responsable pour comprendre et faire de la com sur la RSe, j’étais servie…
      @Hélène, bienvenue. Hallucinant, c’est le bon mot, cet entretien était hors de mes valeurs, hors du mouvement de responsabilité des agences que je défends mais j’ai tenu bon, je voulais voir l’étendue des dégâts… et franchement j’ai senti au bout de 5 min que j’en ferai un post 😉

      J'aime

  1. Salut Solange,
    comment te dire… je suis à la fois désespéré et finalement pas plus étonné que ça !
    Combien de nos « collègues » ne voient en la com éthique et responsable qu’un segment de marché de plus et l’approchent de cette façon là …
    On a encore du boulot pour faire évoluer les habitudes en la matière.
    Merci en tout cas Solange pour cet exemple édifiant.

    J'aime

  2. Il vaut mieux en rire, car effectivement, c’est totalement affligeant ! J’ai eu un peu la même expérience lors d’un entretien avec un RH qui ne comprenait rien quand mes réponses n’allaient, je cite ses propos, « dans aucune des cases de son bordereau »….

    J'aime

  3. Pingback: Webrevue #02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s